Retour

Chroniques d'un voyageur parmi tant d'autres

 

J'ai finalement décidé de pardonner à Ismaël Morrissette pour toute cette hisoire.

Ça n'a pas été facile, je lui en ai longtemps voulu, mais je lui ai pardonné.

Je n'aime pas vivre le coeur rongé et miné par la colère envers quelqu'un. Pardonner à Ismaël est - fut -, pour moi, la meilleure solution.

Ismaël m'a demandé d'enlever le contenu de cette page, ce que j'ai fait.

Qu'il aille en paix.

 

Retour

Benoit Martin 2002-06